La vie est belle

de Philip Grecian
d’après le film de Frank Capra
adaptation française Stéphane Daurat et Catherine Hauseux

Enfant, George Bailey rêvait de devenir explorateur. Alors qu’il se prépare à quitter la petite ville de Bedford Falls pour voyager et étudier, le décès soudain de son père oblige le jeune George Bailey à reprendre l’entreprise familiale, qui permet aux plus modestes de se loger dignement. Mais cette entreprise est menacée par Potter, homme puissant et sans scrupules qui possède la moitié de la ville, et qui ne recule devant rien pour la faire disparaître. Alors qu’il pensait avoir enfin sauvé son entreprise, son oncle Billy égare une grosse somme d’argent indispensable à sa survie et, la veille de Noël, Georges, désespéré et acculé, s’apprête à se jeter d’un pont. C’est alors que le Ciel dépêche à ses côtés Clarence, un ange qui, pour gagner ses ailes, devra l’aider à sortir de cette mauvaise passe…
Clarence va alors lui faire vivre une expérience qui lui fera comprendre combien sa vie est précieuse.