Quatre chiens sur un os (Four dogs and a bone)

Pièce à quatre personnages (2 hommes, 2 femmes)

En plein milieu d’un tournage cauchemardesque, quatre personnages assoiffés de pouvoir s’entretuent pour prendre le contrôle d’un film qui part à la dérive.


Il y a d’abord Bradley, producteur véreux qui panique quand il se rend compte qu’il tourne un film de 8 millions de dollars avec seulement 5 petits millions.


Puis Brenda, jeune et jolie starlette dont le rêve est de « devenir une people », et qui n’oublie jamais de rappeler qu’elle est la demi-sœur de Bruce Willis.


Puis Colette, la vielle jeune première mégalomane et arrogante, qui rêve d’arrêter les « rôles de composition » pour enfin décrocher des vrais premiers rôles.


Et enfin, Victor, jeune scénariste alcoolique, naïf et idéaliste, pour qui ce premier scénario est une chance incroyable de sortir du ghetto « off-off-off Broadway » où il aurait peut-être dû rester.


Tous les coups sont permis, seul le résultat compte.


"Je ne me suis pas assis pour écrire une satire mais pour parler de mon expérience personnelle. Dans cette pièce très peu de choses ont été inventées. Tout ce que font et disent ces personnages, je l’ai vu et entendu"


John Patrick Shanley a écrit cette pièce en 6 jours. Quand on l’interroge sur le sujet de la pièce il dit : "La seule chose que je peux dire c’est que dès que je m’assieds pour écrire sur Hollywood deux thèmes récurrents apparaissent : le royaume des animaux et la Rome Antique. Le thème du royaume des animaux est omniprésent : les personnages sont des chiens qui s’entretuent"


Quant au thème de la Rome Antique : "C’est cette idée de la lutte constante pour le pouvoir… Les coups de poignards, les empoisonnements, Brutus contre César… à la fin de l’histoire, le sol est jonché de cadavres. Cela me rappelle toujours Hollywood".