Le Bâillon

Pièce en un acte

La vie, on la boit au quotidien, on en oublie donc la saveur. "J’ai longtemps vécu sans m’en rendre compte" déclare le personnage de ce monologue en racontant son histoire à un interlocuteur imaginaire. L’histoire d’un homme atteint d’une maladie incurable, une maladie honteuse au regard des autres, comme si l’amour et ses conséquences - même tragiques - pouvaient avoir quelque chose de honteux.
C’est bien parce qu’il en aperçoit la fin que sa vie va devenir précieuse, et face à l’incompréhension de son entourage proche, c’est en forêt qu’il finira par trouver refuge...