Mille et un jours

Pièce en un acte

Cette courte pièce fut écrite pour l’opération ’La culture ça change la vie’ organisée par le Secours Populaire en partenariat avec les éditions Presse Pocket (novembre 2000).

Un cri du cœur et du corps. Un corps que François, allongé sur son lit d’hôpital, dans le coma, ne ressent plus. Un corps devant lequel s’assoit Suzanne, sa femme, qui lui fait la gazette du quotidien sans même savoir si elle est entendue.
Dix minutes, le temps d’une visite, mais "...dix minutes qui comptent... " comme une source d’espoir, comme une source de vie. Dix minutes dans lesquelles se condense une simple histoire d’amour.