88 fois l'infini

Quand Philippe arrive chez Andrew ce soir-là, voilà treize ans que les deux demi-frères ne s’étaient pas vus. Une rivalité amoureuse les avait éloignés l’un de l’autre. La vieille valise que Philippe apporte à Andrew et qui sert de prétextes à ces retrouvailles contient de si lourds secrets qu’elle va faire voler en éclats les mensonges de toute une vie. De plusieurs vies. Celle d’Andrew, le pianiste virtuose, connu mondialement, qui a été abandonné à sa naissance par son père et celle de Philippe, le relieur, l’artisan du livre, écrasé, quant à lui, toute son existence par la présence, l’autorité et la douleur de ce même père. Le dialogue qui se tisse alors entre les deux hommes laissera éclater toute leur rancœur, leur colère, leur impuissance à comprendre, chacun et ensemble, ce père absent, ce père trop présent, avant de permettre à la vérité d’éclater et de faire son œuvre de reconstruction…