L'effort d'être spectateur

Conférence brillante ou performance foireuse, un portrait déstructuré du spectateur de théâtre

Premier texte théorique d’un homme de théâtre, L’effort d’être spectateur rassemble des prises de positions sur la relation à établir entre la scène et la salle. L’auteur livre une conférence, seul parmi quelques papiers volants et accessoires. Quelques sons, quelques lumières et des expériences à tenter : comment la voix de l’acteur peut-elle dessiner un espace ? À quoi correspond la toux du spectateur ? Qu’est-ce qu’une performance et une mise en danger de mort sur un plateau ? La nudité est-elle une option ? Il s’agit d’aborder le travail de l’équipe artistique par le prisme de la rencontre avec le public. Le spectateur est avant tout un travailleur de la pensée et de l’imaginaire. L’auteur raconte son expérience, ses ratages, ses aspirations, ses considérations des métiers du spectacle vivant, autour de l’état et de l’effort d’assister à une représentation.